facebooktwitterflickren


Michel Campeau, Argus C-Four, Ann Arbor, Michigan, É.-U., 1951-1957, de la série Splendeur et fétichisme industriels. La collection Bruce Anderson, 2013. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la Galerie Simon Blais, Montréal © Michel Campeau / SODRAC (2013)

MICHEL CAMPEAU
Québec, Canada

Le plus récent projet de Michel Campeau, Splendeur et fétichisme industriels. La collection Bruce Anderson (2013), est une étude photographique des appareils photo faisant partie d’une collection particulière à Montréal. Il s’intègre à un plus vaste projet de l’artiste sur le déclin de la photographie argentique. Campeau y souligne les différents matériaux utilisés pour construire le corps de l’appareil, tels le bois, le métal et le plastique, ainsi que divers accessoires comme les objectifs et les flashs qui en augmentent le corps. Chaque appareil est photographié de manière à souligner les noms des modèles et leurs traits stylistiques spécifiques.

 

Michel Campeau est né en 1948 à Montréal, où il vit et travaille toujours. Au cours de sa carrière photographique jalonnant cinq décennies, il a reçu plusieurs distinctions, parmi lesquelles le Prix du Duc et de la Duchesse d’York en photographie (2010) et la Bourse de carrière Jean-Paul-Riopelle (2009). Son exposition Darkroom a été présentée de 2008 à 2012 au Musée Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône, en France; à la Robert Morat Gallery à Hambourg; à Paris Photo; à Fotogallery Cardiff; aux Rencontres d’Arles; et au New York Photo Festival. Ses œuvres font partie de collections majeures au Canada et à l’étranger, telles que celle du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa et du Centre national des arts plastiques à Paris. Campeau est représenté par la Galerie Simon Blais à Montréal.

www.campeauphoto.com

MUSÉE dES bEAUX-ARTS dE MONTRÉAL
1380, rue Sherbrooke Ouest | 514.285.2000
16 juil. – 10 nov. | mercredi au vendredi 11 h à 17 h, samedi, dimanche 10 h à 17 h
Vernissage vendredi 6 sept. à 17 h 30 (en présence de l’artiste)